Projets

Les principaux utilisateurs des services ESPRI de l’IPSL font connaître leurs besoins au travers des différents pôles scientifiques : le centre de modélisation du climat de l’IPSL, le pôle observations de l’IPSL, le pôle planéto, le pôle climat et environnements régionaux.
 

Le centre de modélisation du climat de l’IPSL (et le lien CliMERI)
Le pôle observations de l’IPSL (et le lien AERIS),
Le pôle planétologie

Les équipes de l’IPSL sont aussi très impliqué dans la modélisation numériques des environnements des autres planétaires. D’une part, des modèles numériques de climat (simulations globales et méso-echelle) ont été adaptés aux différentes planètes (Mars, Vénus, Titan, Saturne, Pluton, planète extra-solaire). Pour leur développement et de nombreuses études scientifiques, les équipes s’appuient fortement sur ESPRI/CICLAD, avant de passer, pour les calculs les plus lourds, sur les centres de calculs nationaux. D’autre part, ESPRI est utilisé intensivement pour les simulateurs numériques de l’interaction du vent solaire avec des objets comme Mars (interprétation des observations de la mission NASA « MAVEN »), Mercure (préparation Mission ESA « Bepi-Colombo »), Ganymede ou Europe (préparation de la mission ESA « Juice »).
 

Le pôle Climat et Environnements Régionaux

Le pôle Climat et Environnements Régionaux utilise les services ESPRI de l’IPSL pour gérer les bases de données multidisciplinaires des programmes régionaux organisées au niveau national et internationale. Les ressources mises à disposition par ESPRI permettent aussi de développer le modèle système terre régional qui couple le modèle atmosphérique à air limitée (WRF actuellement avec un migration vers DYNAMICO prévue), la composante continentales ORCHIDEE, le modèle océanique NEMO et la chimie atmosphérique avec CHIMERE. Pour le pôle Climat et Environnements Régionaux aussi bien les compétences en gestion de données, donc le stockage, que le maintien des ressources de calcul sont essentiels pour préparer les prochains projets régionaux aussi bien d’un point de vue observation que modélisation.